Jean-Luc  Marty, auteur qui partage sa vie entre voyage et écriture, entre Ville-d’Avray et le Brésil, viendra présenter, au Mille Feuilles Sullivan le samedi 30 septembre, son troisième roman, à paraître chez Julliard le 17 août 2017, Être, tellement.

Trois personnages que Marty nous fait découvrir sur un bout de plage du Nordeste brésilien, trois personnages prêts à se croiser, à se frôler.

Chacun porte une douleur, une impuissance. Chacun a un virage à prendre sur la ligne du  destin. A bord d’un pickup Ford, nous suivrons Antoine et Louise, deux Français, ainsi qu’Everton, un pêcheur-guide brésilien au cœur du Sertao, une région de l’intérieur du pays. Leurs destins immobiles sont à la mesure de la sécheresse de la terre du Sertao. Leur réveil aura-t-il lieu grâce à ce voyage ?

Jean-Louis Marty s’y connait en voyages ; ancien rédacteur en chef du magazine Géo de 1993 a 2010, cœur portuaire comme nous le dit son récit autobiographique de 2012, son écriture romanesque est tournée vers l’introspection, la poésie des lieux et des portraits très fins de ces trois personnages en transit.

Venez nombreux au Mille Feuilles Sullivan à Ville-d’Avray à 17h !

 

 

Samedi 1er juillet, à partir de 15h30, à Ville-d’Avray, nous recevrons une ancienne dagovéranienne, Caroline Solé pour son second roman La petite romancière, la star et l’assassin, un très beau roman jeunesse chez Albin Michel. La rencontre de 3 jeunes, une jeune fille complexée suicidaire, un marginal au comportement inquiétant et une jeune actrice victime de son succès. Son premier roman La pyramide des besoins humains paru à L’école des loisirs avait déjà reçu un très bel accueil (4 prix, 25 sélections). Un jeune fugueur, vivant dans les rues à Londres, se retrouve médiatisé en participant à un jeu de télé-réalité. Ne choisissez pas , les deux sont très chouettes ! De très belles lectures jeunesse pour l’été qui abordent de nombreux thèmes (SDF, mal-être, internet, popularité, télé-réalité), à partir de 12-13 ans et sans limite d’âge !

La librairie sera ouverte tout le mois de juillet aux horaires habituels : le mardi de 15h à 19h et du mercredi au samedi de 11h à 19h. Pour un café, un thé, une assiette végétarienne ou un petit conseil pour des lectures détentes ou sérieuses pour les vacances.

A demain !
Véronique

Pierre Raufast est un de nos auteurs chouchous… Il viendra pour la troisième fois à Bièvres pour dédicacer son 3ème roman publié chez Alma en janvier 2017. Un jeune homme, Richeville, en recherche de sens dans sa vie, embarque sur un navire pour sauver « la baleine 52 » mais il découvrira un peu tard que cette opération a un objectif bien différent… Pierre nous entraine dans un nouveau conte scientifique mettant en jeu de nombreux éléments de notre société : écologie, objet connecté, vie privée, start-up, laboratoire… C’est léger et tragique. Je ne sais pas si c’est mon passé d’informaticienne mais j’aime son humour et son monde.

Rendez-vous samedi 24 juin à partir de 16h au Mille Feuilles à Bièvres

la belle-soeur de Victor H.

Bièvres a longtemps reçu les visites de Victor Hugo.
« Ici durent longtemps les fleurs qui durent peu.
Ici l’âme contemple, écoute, adore, aspire,
Et prend pitié du monde, étroit et fol empire.  »
Victor Hugo séjournait avec sa femme et ses enfants au chateau des Roches chez son ami Bertin l’Aîné.


Samedi 9 avril à partir de 16h, à Bièvres, nous recevrons Caroline Fabre-Rousseau à l’occasion de la sortie de son roman La belle-soeur de Victor H. aux éditions Chèvre-feuille étoilée.

Le mot de l’éditrice
« Le portrait de Julie Duvidal de Montferrier, comtesse Hugo, ingénieusement campé par Caroline Fabre-Rousseau, est celui d’une femme accomplie dans sa plénitude d’artiste et sa plénitude de femme. L’auteure ressuscite non seulement l’art d’une peintre
authentique, l’histoire de sa famille originaire du Languedoc et ruinée par la Révolution, mais aussi l’ambiance artistique, politique et sociale de la riche période romantique du XIXe siècle. Les pages de ce livre nous plongent dans la profusion créatrice de ces
années marquées pourtant de bouleversements, de crises, d’exils et de drames innombrables. Mais la figure de Louise Rose Julie Duvidal en sort grandie par les épreuves, joyeuse, revigorante, indéniablement inventive, elle, la seule peintre à avoir, encore aujourd’hui, un tableau accroché depuis deux siècles à l’Assemblée
Nationale. Un livre brillant et érudit, qui se lit d’une traite et irrigue, de mille façons, notre imaginaire. »

Hotel Mahrajane

L’hôtel Mahrajane est l’un des joyaux de Nari, un petit port arabe de la Méditerranée. Dans cette ville cosmopolite, séparée de la capitale par un désert, chacun -musulman, chrétien ou juif – trouve sa place. On n’y vit pas vraiment ensemble, mais en voisins. Les amours entre personnes de communautés différentes ne vont pas jusqu’au mariage, sauf à provoquer des drames.

Depuis la mort du fondateur, c’est son gendre, Haïm Lévy-Hannour, qui dirige l’hôtel, aux côtés de sa séduisante épouse, Nissa. Le Mahrajane fait office de club pour la bonne société locale. La famille du narrateur en est exclue, mais l’oncle Louca y a ses entrées, par la porte de service. Au cours des déjeuners dominicaux, ce personnage fantasque, adoré des enfants, en révèle une partie des secrets.

Le narrateur découvrira à son tour les coulisses du Mahrajane. Mais cet hôtel de charme peut-il résister aux bouleversements politiques et religieux qui affectent la région ? Il connaîtra des transformations successives, jusqu’au feu d’artifice final…

 

A l’occasion de la parution de son sixième roman, Robert Solé parlera du désir d’écrire et d’être publié. Chroniqueur au magazine Le 1, après avoir été longtemps journaliste au Monde, il est également l’auteur de divers essais ou récits historiques consacrés principalement à l’Egypte.

Robert Solé dédicacera ses livres à l’issue de cette recontre Jeudi 26 novembre à 20h au Colombier, place Charles de Gaulle à Ville d’Avray . Entrée libre.

Ses livres sont déjà disponibles aux librairies Mille Feuilles !

Geronimo devant MF

La fameuse souris journaliste, Géronimo Stilton, nous fait encore la gentillesse de venir dédicacer ses romans jeunesse au Mille Feuilles !

Cette fois, ce sera à Ville d’Avray ! Géronimo sera le premier à dédicacer dans ce nouveau lieu ! Ne manquez pas ce rendez-vous ! Une petite photo avec votre auteur préféré ?

De 15h30 à 18h, une très grande sélection de ses livres est déjà disponible dont certains en anglais…

A samedi !

geronimo alex et vero 2

En 2014, Géronimo entre Alexandra et Véronique

 

Photo de Librairie-Restaurant Mille Feuilles.

Samedi 6 juin à partir de 16h30, venez rencontrer Isabelle Bergoënd, elle vous expliquera, montrera le procédé de la photographie interférentielle et dédicacera son roman « Le Dagobert optique »

Avec son roman, Isabelle Bergoënd nous embarque gaiement dans l’aventure de la « photographie interférentielle », dont on suit tour à tour l’invention par Gabriel Lippmann et les péripéties d’un exemplaire unique, fictif, arrivé jusqu’à nous, en passant par le Vietnam et l’Algérie.

L’auteure rend accessible à tout lecteur l’essentiel de ce procédé extraordinaire, qui a valu le Nobel à son inventeur en 1908, et reste encore à ce jour le seul capable de reproduire la réalité des couleurs. En passant alternativement du laboratoire de Lippmann à des personnages fictifs de notre temps, dont un aveugle et une physicienne, elle ménage tout à la fois le plaisir de s’instruire et celui du roman, le double suspens d’une vraie recherche scientifique et d’une intrigue romanesque.

Un roman « culotté » pour 2015 Année internationale de la lumière !

Isabelle Bergoënd est une jeune physicienne spécialisée en photonique.