Le ragréage de la librairie jeunesse

Ragréage du passage vers les toilettes

Les travaux ont bien avancé. Les entreprises ont presque fini.

Ils restent l’appareillage (prise, luminaire, radiateurs, poignées de porte…) qui nécessite que les peintures soient finies.

 

 

Les sols sont faits, merci Franck pour le super travail, la bonne humeur, le sérieux… Oh ! C’est beau !

Au passage vous remarquerez la lumière naturelle, on peut même parler du soleil qui tape dans la baie vitrée.

Système D

 

 

 

 

Il y a eu des moments de convivialité…

Par exemple, j’ai appris à déboucher une bouteille avec un collier de plombier (pour tout dire on n’a pas réussi à l’ouvrir et je n’ai pas bu de vin ce midi-là). Nous avons tiré les rois, j’ai appris des blagues de chantier.

Pose de la chaux à la spatule

J’ai appris plein de choses :

souder à l’arc mais j’ai encore des progrès à faire, la différence entre un joint acrylique et silicone, la peinture à la chaux à la spatule, utiliser une perceuse, une visseuse, une ponceuse, un marteau-piqueur…

Dans la librairie jeunesse j’ai coloré la deuxième couche de chaux avec un pigment, dans la librairie littérature j’ai posé 2 couches de chaux non colorées et je pense mettre du liant pour protéger sans pigment, dans les salles de restaurant je ferai un glacis (ajout du pigment dans le liant). La couleur définitive ne se voit que que lorsque la chaux est sèche, il a donc fallu faire des essais auparavant et sécher avec un sèche-cheveux.

Fabien à l'oeuvre

 

Les étagères de l’espace jeunesse sont montées.

Merci à Fabien, Simon, Simon, Olivier. Merci aussi à la la visseuse-dévisseuse, c’est jubilatoire !

Il y a encore de quoi faire, plus de 40 étagères Conforama,  une vingtaine  d’étagères Ikéa, une dizaine de meubles bas à tiroirs Ikéa…

 

 

 

 

 

 

Il y a eu des moments d’angoisse et de doutes. Comment faire ? Est-ce ça va tenir ?

Comment ça tient ?

Le sol de la salle de bain de l’appartement du 1er étage par exemple. Un coup, il m’a été conseillé de faire une chappe pour que ça tienne bien, puis un plancher en agglo pour que ce soit moins lourd, puis… Et comment ça tenait ? 4 poutres étaient coupées et ne s’inséraient pas dans le mur ; la 5ème, qui s’insérait dans le mur était pourrie 😦  En fait une poutre transversale avait été ajoutée, il a y certainement longtemps… Au final, j’ai fait posé une chape légère de vermiculite, c’est écologique, ça isole et c’est léger.

 

Renfort métallique de la poutre de façade

Parfois il a fallu y mettre les moyens, la poutre de la façade de la librairie littérature n’était pas très belle, l’architecte du propriétaire a décidé de la renforcer. Il y est peut-être allé un peu fort…

 

 

 

Avec du recul, tout est plus facile, tout devient évident… Mais au moment où il faut prendre la décision… Casser ou non ? Ouvrir ou non ? Où percer le velux, en tenant compte des normes incendie ? Faire le plan de l’accueil-caisse-bar… Pas si facile quand on n’a jamais été derrière un bar, une caisse… Et que d’ailleurs une caisse de librairie croisée avec un bar de restaurant ça n’existe pas vraiment… Faire les plans d’une cuisine en tenant compte des normes d’hygiène… La marche en avant… Quand on ne connaît que sa cuisine familiale…  Sans avoir encore choisi les frigos (j’espère d’ailleurs qu’ils passeront bien par la porte), le lave-vaisselle…

Faire un budget sans savoir combien la banque prêtera… Elle a prêté 25% de moins que ce que je demandais ; sans connaître les subventions qui seront accordées… 1 accord, 2 refus, une réponse en attente.

Trouver des solutions pour revoir le budget à la baisse… Trouver de l’argent ailleurs…

Je ne crois pas que mes dernières années chez Orange m’avaient préparée à tout ça ! J’aurai dû apprendre à jouer au poker, cela m’aurait sûrement plus aider 🙂

Publicités