mars 2011


Ouverture le 1er mars. Nous sommes mardi 22 mars, 3 semaines ont passé, j’ai du mal à réaliser, je n’ai pas vu le temps passer, je n’ai pas compté mon temps, mon équipe non plus.

Mille Feuilles

La météo est avec nous, le soleil attire le monde, comment resister à cette terrasse plein sud ? On se croirait en plein été, ici, c’est coup de soleil, lunettes, parasol, chemisette, robe bain de soleil… Évidemment, vous n’allez pas me croire, alors 2 solutions, soit les témoins parlent et témoignent comment ils ont profité, abusé du soleil, m’ont supplié de rentrer à l’ombre ou de mettre un parasol, soit vous venez voir par vous-mêmes. Je vous conseille la deuxième solution car les 1ers ne sont pas fous… La terrasse affiche déjà complet, pourquoi diffuser une bonne adresse et prendre le risque de ne pas trouver de place la prochaine fois. A vous de voir, vous avez les éléments en main : 28 rue de l’église, ouvert du mardi au samedi de 10h30 à 19h, et le dimanche de 10h30 à 15h pour tous ceux qui ont la flemme de faire à déjeuner ou qui veulent éviter le rôti chez la belle-mère 🙂

Après la météo et la terrasse, il y a les livres et bien sur les libraires qui les soignent, les mitonnent, les arrangent comme des cuisiniers mitonnent leurs petits plats. Elles aussi ont préparés une carte des coups de coeur des libraires. Cette semaine, salon du livre oblige, la littérature nordique était à l’honneur. « En tête Katarina Mazetti avec « le mec de la tombe d’à côté » et « le caveau de famille ». Il y a aussi « Rosa Candida » d’Audur Olafsdottir, « les 10 femmes de l’industriel Rauno Rämekorpi » d’Arto Paasilinna (« Petits suicides entre amis »), « la 7ème rencontre » de Herbjorg Wassmo et enfin « les chaussures italiennes » d’Henninng Mankell. N’hésitez pas à venir découvrir la prochaine carte !

Je ne dois pas oublier les cuisiniers, ceux qui réveillent nos papilles, qui mettent en valeur nos légumes de saison, qui nous font voyager, immobiles devant notre assiette… Nous avons déguster des soupes, des potages, des bouillons de potiron, de choux-fleur, de poireaux, accompagnés de sorbet betterave ou de glace au poireau. Les artistes peintres de l’assiette et de la cuillère se  sont amusés à mélanger les couleurs, les saveurs et les températures. Viennent ensuite les tartes salées de poireaux, de betterave et choux de bruxelles (les couleurs faisaient douter d’une provenance complètement biologique, … et pourtant), des flammekueches, des fougasses ; elles ont parfois laissé place à des tartines Poilâne, nos voisins, accompagnées de maquereaux, de houmous, d’andouillette, de salades mêlées et de carottes cueillies le matin ou la veille à Bièvres ou dans une exploitation biologique en Sologne. Quelques plats du jour, rôti de porc accompagné de navets glacés et de polenta, de la tagine, des lasagnes de légumes, du poulet à la citronelle, des côtelettes d’agneau et de la purée de pois cassés… Tout est fait maison, souvent le jour même, pratiquement tous les produits sont biologiques ou sont locaux. Pour citer quelques fournisseurs : Celnat, BioCoop, Quai Sud, Comptoir des saveurs, Ferme de Viltain, Brasserie de Chevreuse, Farine Val d’or, Naturéo, Les poulets bio de Bièvres, Laurent Orsetti qui livre aussi le restaurant scolaire de Bièvres en légumes et fruits bio… Bio ne veut pas dire pas bon, nous travaillons avant tout sur le goût, les saveurs, l’originalité et cherchons à nous améliorer chaque jour alors vos retours sont importants. Merci d’avance.

Je finirai par le lieu. Je crois que la mayonnaise a pris. Le lieu plaît, pas seulement la terrasse mais la déco, l’ambiance, la présence des livres, le sourire des libraires, les chaises, les plantes et les meubles peints par Erika, les sculptures de Nadia. Il est devenu en 3 semaines le rendez-vous de plusieurs, nous avons déjà nos fidèles, le dernier lieu où l’on cause, où l’on se retrouve, où l’on se détend, où l’on vient se réchauffer d’un rayon de soleil, ce dernier pouvant prendre la forme d’un sourire, d’une tarte à l’orange, de quelques pages de livres ou de la présence des autres !

La photo de l’équipe, de gauche à droite : Marion, Eloïse, Véronique, Simon et Simon.

The dream team

A bientôt !

Je n’ai pas beaucoup de temps pour vous faire de long discours. En fait j’ai surtout sommeil… Les nuits ont été très courtes ces dernières semaines, demain commence un week-end qui promet d’être intense alors je vais essayer de me coucher avant 1h.

Je vous envoie juste mon dernier flyer à lire, imprimer, diffuser, afficher, envoyer, de façon abusive, excessive, pertinente, impertinente aussi, judicieuse, sans réfélchir… Ne sortez pas sans votre flyer ! Et insistez : « Comment mais nous n’êtes encore jamais allé au Mille Feuilles ? », « Vous allez adorez ! », « Un choix de livres fantastique », « des sourires, des sourires et des gâteaux ! », …

En petit, en grand, il y en a pour tous les goûts et toutes les situations, vous ne serez jamais surpris 🙂

Flyer x2 : 2 par page pour distribuer dans la rue, au cinéma, dans les restaurants, chez le coiffeur, chez l’esthéticienne, dans les boutiques BIO, à la fnac, surtout à la fnac 🙂

Nouveau Flyer, 1 par page, pour un format affiche, pour le coin café du bureau, pour mettre dans la vitrine de votre magasin, pour coller sur la vitre de votre voiture qui parcourt toute la région, toute la semaine

Nouveau flyer x4, pour en avoir dans la poche du manteau, du jeans, dans le sac, à laisser involontairement ou en expliquant très clairement chez votre dentiste, à la poste, chez le fleuriste, à la banque, dans une gare, sur les banquettes de la galerie commerciale de Vélizy, dans les boites aux lettres de votre rue, de votre quartier et si vous marchez beaucoup de votre ville…

Je compte sur vous, plus nous aurons de client, plus nous aurons de livres, plus nous en aurons de nouveautés, plus il y aura de gâteaux, plus nous serons heureux – et surtout Marion, Eloise and the Simons »- , plus nous ferons de rencontres, plus nous organiserons d’évènements… PLUS, PLUS, et encore PLUS !

Merci au soleil pour avoir accompagné notre première semaine d’ouverture ! Il brille de toutes ses forces depuis mercredi. Aujourd’hui 5 ou 6 personnes m’ont dit avoir eu l’impression d’être attablées à la terrasse de restaurant de montagne devant la vue ensoleillée de la vallée. Je vous avoue ne pas me lasser de regarder la vue des fenêtres de l’espace jeunesse ou assise sur la terrasse 🙂 Pourtant j’y passe de nombreuses heures depuis des mois.

 

Merci à l’équipe pour avoir bossé à fond pour accueillir nos premiers clients dans les meilleures conditions malgré le lave-verre qui n’a pas voulu fonctionner, qui s’est déversé sur le sol à 11h30 juste avant notre premier service, qui nous a fait prendre une douche vinaigrée à Simon et moi, malgré les commandes fournisseurs pas encore passées, malgré l’absence de boites à thé, de salière, de poivrière, de plateau, malgré mon fouillis, malgré ma vision « poétique » des affaires… malgré, malgré, et encore, et aussi…

 

Merci aux premiers clients qui sont venus nombreux, parfois de loin, à tous ceux qui m’ont dit avoir suivi mes aventures depuis longtemps sur ce blog, à ceux qui ont débarrassé leur table en rigolant pour nous aider, à ceux qui connaissaient les lieux et qui m’ont déclaré être surpris pas la lumière, pas les volumes, par la rénovation, par les travaux réalisés, à ceux qui m’ont avoué ne pas penser qu’il y aurait autant de livres – pourtant j’avais bien dit que j’ouvrais une VRAI librairie -, à ceux qui ont reconnu qu’ils ne croyaient pas que je pourrais pas faire les travaux si vite – alors que j’ai trouvé ça trop long ! – , à ceux qui ont félicité les libraires pour la sélection, à ceux qui ont dit que le café, les thés, le chocolat, les gâteaux et tous les petits plats étaient bons, à ceux qui ont acheté nos livres, à ceux qui ont demandé des flyers ou des marque-pages pour en parler autour d’eux, à ceux qui ont aimé mes peintures… et aussi à tous les autres qui m’ont dit tant de gentilles choses.

 

Merci à mes petits fournisseurs pour la qualité de leurs produits et leur gentillesse, Antoine, le maraîcher de Bièvres, mon agriculteur bio en traction animale, les saveurs des comptoirs, mon torréfacteur qui m’a dépanné en sucre et en cacao, Poilâne qui a fait sa première livraison, la ferme de Viltain, Volcenest, la bière BIO de la vallée voisine de Chevreuse, les vins BIO d’Alsace Geschickt qui m’a envoyé ses vins et son jus de raisin en un temps record, les vins du Médoc Château du moulin de l’Abbaye… Il y en aura d’autres mais je n’ai pas encore eu le temps de faire toutes mes commandes ou elles ne sont pas encore arrivées.

 

La journée est finie. J’ai fermé les portes, les cuistots puis les libraires sont partis. J’ai fini de laver les dernières tasses – et oui pas de lave-verre 😦 -, la chocolatière, la machine à café Jura, le comptoir, j’ai mis un peu de musique – je n’ai pas eu le temps de penser à en mettre avant – et j’ai pris une demi-heure pour vous écrire ce billet, pour vous dire que je crois bien que je suis récompensée de mon travail, de ma persévérance -qui n’est pas vraiment une de mes qualités -, il va falloir attendre pour s’assurer que ça marchera mais ça semble bien parti car je n’ai annoncé l’ouverture de « Mille Feuilles » que sur mon blog et en distribuant quelques flyers à 16h sur le marché de Bièvres… Je savais bien qu’il fallait y aller doucement sur la com 🙂

 

Demain, encore un peu de travaux mais j’en vois le bout 🙂

Je m'appelle Mille Feuilles !

Nous y voilà ! Aujourd’hui il faisait super beau. J’ai enlevé les plastiques qui protégeaient les vitrages de la peinture minérale au silicate. J’ai rangé les derniers outils, enfin, caché, nous avons fait un coup de ménage.

J’ai ressorti une petite table de jardin et 2 chaises pour attirer l’oeil et agrémenter la façade, comme un bijou dans le décolleté d’une femme.

A 14h30, comme prévu, l’équipe de Pano Boutique de Clamart est arrivée avec les 2 enseignes.

Présentation de l'enseigne

C’est tout un symbole, le nom, le logo, la façade… Comme un enfant qui nait et à qui l’on donne son nom, longuement réfléchi, le rêve se fait chair. Souvenez-vous mes premiers billets, car j’ai ouvert le blog lors du concours pour trouver ce fameux nom. Merci à Dominique, je n’ai pas oublié l’invitation pour 2 personnes 🙂 Alors voilà, tout est là ! Et les clients ont bien compris, ils ont commencé à rentrer quand l’enseigne a été posée. Il faut dire qu’avec ce beau soleil, Mille Feuilles était vraiment… vraiment… beau, lumineux, accueillant. Les visiteurs sont de 2 sortes, fatalement, soit ils connaissaient déjà le lieu, du temps du Brétois ou encore avant, soit ils ne le connaissaient pas -je vous dis, fatalement. J’ai pu noter 2 réactions en fonction de la catégorie : ceux qui connaissaient disent, c’est méconnaissable, quel travail, quelle mise en valeur, c’est incroyable ; et puis ceux qui ne connaissaient, apprécient, la déco, le mobilier, les livres, et enfin arrivent sur la terrasse et j’entends « ah oui », « Incroyable »… Enfin, ils n’en reviennent pas.

Et puis enfin, il y a ceux qui connaissaient mon projet, une librairie-restaurant, soit. Et quand ils voient « la librairie », ils sont surpris, « je ne pensais pas que c’était si grand » « qu’il y aurait autant de livres »…

 

Aujourd’hui nous avons aussi servi nos premiers thés, cafés et gâteaux et les compliments ont été nombreux. Le café est torréfié par le meilleur torréfacteur de France « Saveurs des comptoirs », il changera tout les mois. Actuellement, c’est un mélange Arabica grand arôme, le prochain sera Bio et vient du Pérou. Les thés viennent du même endroit, il y en a des verts, des noirs, aromatisés ou classiques. Le café comme le thé est accompagné par la mignardise du jour, faite maison avec des produits en majorité bio, la farine Val d’or vient de Cernay-la-Ville. Aujourd’hui les cuisiniers ont proposé un Cheese cake qui semblent avoir séduit les gourmands, même un Biévrois d’origine polonaise.

Les libraires ont pu conseiller leurs premiers clients et nous avons assuré les premiers services… Je crois que nous avons des progrès à faire de ce côté mais avec le sourire tout devrait bien se passer.

Voilà, mes efforts sont enfin récompensés. Ce n’est pas fini mais nous rentrons dans une nouvelle période qui va me permettre d’apprécier le travail – le labeur – abattu.

Merci encore à mon équipe, Marion, Eloise, Simon et Simon pour m’avoir relayée, apporter leurs idées et leur expérience. J’ai choisi une équipe jeune, j’ai préféré la motivation à l’expérience… Ils ont forcément moins d’expérience que quelqu’un plus âgé mais ils en ont suffisamment et ne sont pas encore devenus désabusés, restent ouverts à la nouveauté et sont prêts à aller à contre-courant, enfin, en général 😉

Je vous envoie un nouveau flyer prochainement pour continuer à parler de nous car maintenant il s’agit de rentabiliser l’investissement et « nourrir » 5 personnes. C’est formidable d’avoir créer un lieu, maintenant il va falloir le transformer en tiroir-caisse !

Et ce sera surtout une librairie pour commencer ! Eloise et Marion, en provenance de Bretagne et diplômées du Brevet Professionnel de libraire de Laval ont travaillé comme des chefs ! Plus de 7000 livres, une superbe sélection, des rayons jeunesse, littérature française et étrangère, policiers , écologie et cuisine très fournis, et une mise en valeur parfaite ! Elles n’attendent plus que de pouvoir vous conseiller ! Alors venez leur rendre visite et laissez-vous guider dans nos 3 espaces de librairie.

Le bar est tout juste – enfin presque – fini. Je n’ai hélas pas pu faire la 2ème couche de peinture de la façade car la météo est restée menaçante toute la journée et il ne doit pas pleuvoir pendant 24h pour peindre 😦 La menace de pluie doit disparaître demain… enfin aujourd’hui mais j’espère que la température sera suffisamment élevée ( supérieure à 5°). L’enseigne doit être posée mercredi, je dois avoir au moins fini la peinture sur ces emplacements.

Je vous avais promis un flyer, en voici 2, un au format A4 ouverture MF et l’autre au format A5 ouverture MF 2 par page. Merci à Marianne pour son aide et ses conseils précieux.

Les cuistots se sont aussi activés mais, il y a encore un peu de travail, des petites douceurs pourront accompagner votre thé ou votre café en attendant des mets plus copieux.

Il est tard… A plus tard !