Martin Winckler, auteur de très nombreux romans, dont  La Maladie de Sachs , La Vacation,  Le Choeur des FemmesAbraham et Fils, nous fait la gentillesse de venir au Mille Feuilles Sullivan de Ville-d’Avray pour nous présenter son dernier roman Les histoires de Franz, la suite de Abraham et Fils et second opus d’une trilogie.

Je ne vais pas vous mentir, je n’ai pas encore terminé Les histoires de Franz, mais j’avais adoré Abraham et Fils.

Pendant les vacances de février 2016 j’avais lu deux livres qui abordait des sujets différents (les problèmes des ado et la résistance puis la guerre d’Algérie), pour un public différent (Ado et adulte), par le même focus : la relation entre un petit garçon et un papa seul. Il s’agissait de Sauveur & fils de Marie-Aude Murail à l’école des loisirs et d’ Abraham et fils de Martin Winckler chez POL ! Dans les deux cas, la disparition de la maman restait mystérieuse. J’avais été très touchée par cette relation père-fils exclusive, l’absence de la femme-maman qui laissait triste ces deux hommes. Le deuxième point commun était la profession des papas, le premier était psychothérapeute et le second médecin généraliste, tous les deux étaient très à l’écoute de leurs patients parfois au détriment de leur fils. Donc pour commencer, vous pouvez lire Abraham et fils qui sort en poche fin août pour accompagner le second opus ! Un mélange de roman d’aventure (la maison est un peu « hantée) et un roman psychologique.

Pour en revenir au roman qui nous intéresse, Les histoires de Franz (y a-t-il un jeu de mots ?), Franz est ce petit garçon arrivé en 1963 à Tilliers, petite ville de la Beauce (l’auteur est arrivé en 61 à Pithiviers dans le Loiret), dont le papa a repris le cabinet médical de la ville et qui exerce aussi à la maternité (son propre père exerçait en cabinet et à l’hôpital). Deux ans plus tard, Franz écrit son journal en prenant la voix des gens qui l’entourent : son père, sa « sœur » par mariage, la maison, sa belle-mère et assistante de son père… La forme est très différente, polyphonique et permet d’aborder de nombreux sujets : on retrouve les sujets chers à Martin Winckler, la médecine, l’acte de prendre soin de l’autre, et plus particulièrement celle qui concerne les femmes : la grossesse, la contraception et l’avortement qui ne sont pas encore autorisé en France en 1965, la guerre en Algérie, la littérature…

Martin Winckler est aussi médecin (sous son vrai nom Marc Zaffran), tous ces romans en sont imprégné, il s’engage pour la défense des patients, les femmes mais pas seulement, il a sorti cette année Les brutes en blanc chez Flammarion qui traite de la maltraitance des patients par de certains médecins. Livre qui a fait grincer les dents de certaines blouses blanches…

Alors ne manquez pas de rencontrer Martin Winckler qui réside au Canada et nous fait la gentillesse de venir à Ville-d’Avray, où il devrait retrouver de nombreux amis d’enfance rencontrés lors de  son séjour au Minnesota via un programme de l’American Field Service et auxquels il a fait référence dans son roman Légendes (merci à ma cliente qui a fait partie de ce programme et qui m’a mise en contact avec Martin Winckler). Une rencontre qui devrait être très intéressante et probablement touchante !

Notez sur vos agendas : vendredi 8 septembre à 18h30 à Ville-d’Avray au Mille Feuilles Sullivan !

A bientôt,

Véronique

Publicités