la belle-soeur de Victor H.

Bièvres a longtemps reçu les visites de Victor Hugo.
« Ici durent longtemps les fleurs qui durent peu.
Ici l’âme contemple, écoute, adore, aspire,
Et prend pitié du monde, étroit et fol empire.  »
Victor Hugo séjournait avec sa femme et ses enfants au chateau des Roches chez son ami Bertin l’Aîné.


Samedi 9 avril à partir de 16h, à Bièvres, nous recevrons Caroline Fabre-Rousseau à l’occasion de la sortie de son roman La belle-soeur de Victor H. aux éditions Chèvre-feuille étoilée.

Le mot de l’éditrice
« Le portrait de Julie Duvidal de Montferrier, comtesse Hugo, ingénieusement campé par Caroline Fabre-Rousseau, est celui d’une femme accomplie dans sa plénitude d’artiste et sa plénitude de femme. L’auteure ressuscite non seulement l’art d’une peintre
authentique, l’histoire de sa famille originaire du Languedoc et ruinée par la Révolution, mais aussi l’ambiance artistique, politique et sociale de la riche période romantique du XIXe siècle. Les pages de ce livre nous plongent dans la profusion créatrice de ces
années marquées pourtant de bouleversements, de crises, d’exils et de drames innombrables. Mais la figure de Louise Rose Julie Duvidal en sort grandie par les épreuves, joyeuse, revigorante, indéniablement inventive, elle, la seule peintre à avoir, encore aujourd’hui, un tableau accroché depuis deux siècles à l’Assemblée
Nationale. Un livre brillant et érudit, qui se lit d’une traite et irrigue, de mille façons, notre imaginaire. »

Publicités