J’ai vu ces photos en 2014… J’ai alors proposé à Grégory et Jean-Michel d’exposer au Mille Feuilles… Et puis le temps passe… Chacun vaque… Et il passe encore… En avril je les ai à nouveau relancés… Et cette fois, les astres devaient être alignés et nous avons trouvé une date ! Elle ne pouvait pas être placée sous de meilleurs auspices puisqu’elle aura lieu pendant la foire à la photo ! C’est un signe 🙂

 

La beauté d’une langue, d’un mot, d’un geste.
Il se dégage de la langue des signes française une véritable poésie, une calligraphie de l’espace.
Le geste est précis : il a un commencement, une trajectoire et une fin. Saisir le déplacement de ces signes revient à dessiner le partage de l’air qui nous entoure. Saisir le déplacement de ces signes revient à dessiner le partage de l’air qui nous entoure. Chaque geste a son sens, sa chorégraphie, il s’agit dans le projet « Signes » d’en saisir quelques fragments, de percevoir la Grâce de cette langue.

Il a fallu laisser le signe se faire, sans en figer une instantanéité, ne pas l’interrompre… Pour cela, l’utilisation de la pause lente s’est avérée évidente et permet d’observer le parcours des mains et des bras lorsqu’un mot est signé.

Le signe se dessine peu à peu jusqu’à emprunter une musicalité gestuelle dont les mots prononcés sont orphelins. La LSF est bien plus qu’une richesse, elle symbolise la passerelle entre deux modes de communication d’un même monde.

Photographies réalisées avec des enfants de maternelle, sourds et entendants de l’école maternelle des Coquelicots-Myosotis à Massy. Avec le soutien de la Mairie de Massy.
Jean-Michel Molina – Grégory Bozec

 

Publicités