Les lectures de la rentrée littéraire de Sophie, libraire au Mille Feuilles Sullivan. Et il y en a encore… Dès mardi dans votre librairie !

Une Mer d’huile de Pascal Morin, Editons La Brune au Rouergue, août 2017

Pour prolonger votre été, sur les chemins de douaniers au-dessus de Sanary-sur-mer, en compagnie de Danielle, psychanaliste à la retraite, de son fils et du fils ado de celui-ci. Un trio habituel, pour les vacances d’été. Mais cette année, Danielle a convié Prisca, jeune fille mystérieuse, pour la soulager des tâches quotidiennes. Prisca va bouleverser les habitudes sans s’en douter, révéler les personnages a eux-mêmes et à leurs liens familiaux. Danielle avait une idée derrière la tête en invitant Prisca. Le plan va-t-il marcher comme sur des roulettes ou en sera-t-elle la première surprise ? Court roman initiatique, léger et humoristique, à prescrire en mode rentrée automnale.

Le Jour d’avant, Sorj Chalandon, Grasset, août 2017

Michel Flavent ou une vie autour de la mine. La fosse 3bis de Saint-Amé à Liévin qui a emporté son frère trop jeune, Joseph Flavent, dans l’explosion meurtrière du 27 décembre 1974.
Michel survit et nous raconte avec poésie et douleur, ses obsessions, sa douce rencontre avec Cécile qui s’en va aussi, et son projet de vengeance.
La vengeance est un plat qui se mange glacé. Mais les apparences ne sont pas toujours celles que l’on croit.
Chalandon, dans son dernier roman, nous livre le récit captivant et haletant de la folie d’un homme, de sa survie concentrée vers un seul but, venger son frère et peut-être tous les mineurs oubliés d’une époque révolue.

SilencieuseMichèle Gazier, Seuil, mars 2017

Un village français accueille différents étrangers en résidence. Prise de vue sociologique d’une communauté qui s’épie, se juge un peu trop vite ; les plus éduqués n’échappent pas à l’ironie de l’auteur. Comment chacun va-t-il régler ses comptes et poursuivre sa voie ? Valse de rencontres, d’un peintre allmand obsédé par la culpabilité historique à une petite Silencieuse, enfant qui se refuse au monde ; histoires singulières qui résistent à la grande Histoire, celle du nazisme ou encore du terrorisme des Brigades Rouges. La tension monte et nous fait craindre le pire pour cette communauté de beaux personnages du nouveau roman de Michèle Gazier.

Publicités