Je ne vais quand même pas me laisser déprimer par toutes ces broutilles administratives… J’ai bien préparé un autre article sur un sujet « proche » mais il attendra, on va se faire un petit plaisir. Plaisir de lecture : nos derniers coups de coeur graphiques. Parfois sérieux, parfois légers, toujours captivants !

L’Ascension du Haut Mal – David B. – L’association – 35,50€

Un sujet difficile, très difficile, l’épilepsie. David B. a choisi d’en parler à travers son enfance, « les ombres de  notre enfance » comme l’exprime très bien sa jeune soeur dans la préface. Pas de pathos. Pour David B. cette maladie est comme un cauchemar, comme un monstre qui habite son frère par instant. Il raconte le combat de ses parents, leur incursion dans le monde des macrobiotiques, l’incompréhension des médecins.

Un album très… gros… Un dessin très… fouillé… fantasmagorique et surtout qui prend aux tripes. J’aime ce regard d’enfant qui donne une distance et aussi une lucidité sur cette maladie étrange et que l’on soigne si mal. Une imagination débordante… Pas étonnant qu’il soit devenu auteur de BD :-

3 grammes – Jisue Shin – Cambourakis – 22€

Autre sujet tout aussi difficile : Le cancer.

L’auteur, Jisue Shin, apprend à 26 ans qu’elle a un cancer des ovaires. Elle nous livre son combat avec beaucoup de poésie. Là encore, la BD permet d’aborder, sans pathos, avec beaucoup de finesse et de recul, un sujet douloureux. Un dessin qui s’adapte à la situation dans sa forme, sa couleur, sa dimension.

Les broderies – Marjane Satrapi – L’Association – 15,30€

Qu’est-ce qu’une broderie ? Pour ce groupe de femmes qui discutent, il ne s’agit pas de celle faite sur du tissu au point de croix mais celle faite par un chirurgien pour reconstruire un hymen et rendre à la femme une apparente virginité.

Marjane Satrapi croque avec humour les échanges entre femmes après les déjeuners chez sa grand-mère. Celle-ci n’avait pas la langue dans sa poche, en hébreu on parlerait de « lachon hara » . Le sujet de prédilection de ces « ventilations du coeur » : les histoires d’amour et plus particulièrement de sexe des femmes présentes… ou non. Un voile levé sur un autre visage de l’Iran…

Le jeu vidéo – Bastien Vivès – Delcourt –  9,95€

Trop drôle. Trop vrai. J’aime le dessin de Bastien Vivès. Jusqu’à présent il nous avait habitué à des albums d’ambiance, de poésie avec « Polina » ou « Le goût du chlore ». Ici rien de cela. C’est drôle, percutant, rapide… A partager entre initiés ou par les spectateurs (parents, petit ami…).

Les chroniques de Jérusalem – Guy Delisle – Delcourt – 25,50€

Guy Delisle, auteur québecois, suit sa femme lors de ses missions pour une ONG. Il met à profit ces séjours pour se promener et nous livrer avec humour et naïveté ses impressions sans jamais porter de jugement.  Après  « Shenzen », « Pyongyang » et « Chroniques birmanes », il raconte son quotidien à Jérusalem dans « Chroniques de Jérusalem ».

Thermae Romae – Mari Yamazaki – Casterman – 7,5€

Lucius est un architecet romain qui peine à se renouveler : ses travaux sont sans cesse refusés car ils ne sont pas dans l’air du temps. Après avoir été renvoyé de son poste, il est entrainé par un ami aux thermes. Au cours du bain, il se retrouve dans une autre civilisation : le Japon du XXIème siècle ! Le bain y est aussi un art de vivre. A son retour, il s’en inspirera… Mélange de culture soutenu par un mélange de dessins Manga et classique.

Publicités