PIERO – Baudoin – Gallimard – 15€

Prix Du Meilleur Album, Sierre 1998

Un très bel album autobiographique en noir et blanc. Edmond Baudoin raconte son enfance avec son frère Piero et le rôle important du dessin dans leur vie et dans leur relation.

J’ai aimé la simplicité des dessins en noir et blanc qui laisse une part importante à l’imagination. J’ai aimé les rêves des enfants.

Beaucoup de tendresse. Beaucoup d’amour. J’aime quand un homme dit « je t’aime »… même à son frère.

 

Le goût du chlore – Bastien Vivès – Casterman – 16€

Ambiance. Pudeur. C’est vraiment ce qui ressort de cet album. Il aurait pu s’appeler « Bleu chlore ». Très peu de dialogue. Très peu d’action. On ne s’ennuie pas. On plonge dans la piscine. On fait des longueurs. On reprend son souffle après chaque longueur. On ressort comme « purifié ». Comme en sortant de la piscine. On plonge dans la peau de ce jeune homme.

Un premier contact avec Bastien Vivès, étrange et qui ne laisse pas indifférent.

 

POLINA – Bastien Vivès – Casterman – 18€

Prix Des Libraires De Bandes Dessinees 2011

Toujours Sébastien Vivès dans un album magnifique sur la vie d’une jeune danseuse. Ses joies, ses angoisses, ses douleurs, ses doutes. Toujours peu de dialogues, un peu plus « d’actions », toujours une ambiance. La grâce était déjà présente, mais en 2de place dans « le goût du chlore ». Ici, elle s’épanouit. Les mouvements sont suggérés plus que dessinés, de la grâce en quelques traits. Pas de couleurs, du noir, du blanc et du gris-brun. Laissez-vous sur-prendre par sa grâce…

 

Poulet aux prunes – L’Association – 14€

Prix Alph-art Du Meilleur Album De L’annee 2005

Un célèbre joueur de Tar (violon) ne trouve plus goût à la vie à la suite de la destruction de son instrument par sa femme. Il décide de mourir et voit son passé, l’avenir de ses enfants, rencontre Azraël, l’ange de la mort au cours de ses 8 jours d’agonie.

J’ai aimé la poésie de ce conte philosophique en noir et blanc par l’auteur de « Persépolis ». Une adaptation au cinéma très réussie avec de vrais acteurs et une odeur de BD 🙂

Faut-il être malheureux pour créer, pour accéder à l’art ? Ou faut-il ouvrir son coeur ?

 

En cuisine avec Alain Passard – Gallimard – 17€

Rien à voir avec cette dernière BD. Si, toujours une ambiance. Vaguement déjanté cet Alain Passard. Il nous attendris. Il nous surprend. Il nous amuse.

Merci à Christophe Blain pour avoir partagé sa rencontre avec le grand chef des légumes, le Poète des pianos, le compositeur du potager…

Il nous donnerait envie 😉

Publicités