Mercredi soir, Luc César, apiculteur pendant ses loisirs, a installé 3 ruchettes sur le toit végétalisé de ma voisine – avec son autorisation- en contrebas de la terrasse du Mille Feuilles. Une fois que les essaims auront pris de l’ampleur il  échangera ces ruchettes (6 plateaux) par de véritables ruches (10 plateaux).

Depuis, les clients ont continué à déjeuner sur la terrasse sans être incommodés… De proches voisins ont parlé d’un nombre important d’abeilles dans leur jardin. Est-ce bien des abeilles ? Est-ce lié ? Y a-t-il des plantes mellifères dans leur jardin ? Un essaim s’est-il déplacé ? A suivre…

Luc m’a expliqué que les apiculteurs cherchaient de plus en plus à s’installer en zone urbaine, contrairement à ce que l’on pourrait croire, les abeilles y sont beaucoup plus productives. On peut observer des productions 2 à 3 fois plus importantes qu’à la campagne ! Pourquoi ? Moins de pesticides, une biodiversité plus importante, une température plus élevée en hiver… La production des ruches installées autour du nouveau site de Bouygues Telecom à Meudon La Forêt serait assez étonnante.  J’ai fait un tour sur le web et en effet le nombre de ruches citadines et d’initiatives de ce type sont de plus en plus nombreuses.

Il n’y a plus qu’à attendre la première récolte ! Peut-être mi-juillet, sinon ce sera l’année prochaine 🙂

En attendant mes premières tomates rougissent et le basilic et le romarin parfument les salades. J’ai bien songé à augmenter ma production locale en élevant un cochon et quelques lapins sur ce même toit mais ma voisine n’a pas été d’accord pour le premier et mes libraires pour les seconds… Vraiment on n’est pas aidé 😉

Publicités