Évidemment je ne vais pas vous dire que c’était nul…

Mais là il s’agit de parler d’une soirée inoubliable, pour les clients du Mille Feuilles, pour moi et je crois pour les musiciens ! Nous avons la chance d’avoir eu une photographe dans la salle et je vais pouvoir ainsi partager avec vous quelques images, il ne manquera que le son !

Il a fallu tout d’abord s’installer : rapatrier quelques tables supplémentaires pour augmenter la capacité de la salle, pousser le piano inutile ce soir-là, installer les instruments. Au passage, j’en profite pour rappeler l’exposition temporaire des toiles et des totems de Xavier Eninger, j’ai la chance d’en profiter chaque jour !

Les musiciens étaient contents de se retrouver, ils n’avaient pas jouer ensemble depuis quelque temps. Leurs notes ont envahis la librairie et amusés les clients de la librairie.

Puis, ils ont diné sur la terrasse pendant que nous dressions le couvert. Je crois pouvoir dire qu’ils ont été heureux des conditions d’accueil, dîner bio en terrasse avec vue sur la vallée de la Bièvres, sous les parasols colorés. On peut trouver plus affreux comme conditions -je précise ça pour les futurs artistes -…

Les clients sont arrivés avant 20h et ont été accueillis avec une sangria. Ils se sont installés dans la salle

.

.

ou sur la terrasse puisque le temps avait décidé, au dernier moment, d’être de la partie.

La paëlla était bonne comme l’ambiance entre les convives, venus à 2, 3, 4… ou 9, de Bièvres et d’ailleurs, habitués des concert de Jazz Manouche organisé par Michel (qu’on aperçoit sur la terrasse en chemise blanche) ou non.

Et puis la musique a commencé, le Mille Feuilles a été emporté par les notes de jazz !

A la batterie Jean My Truong– remarquez en second plan le roman de Kathryn Stockett « La couleur des sentiments » que je vous conseille vivement -,

.

.

.

Au violon Mathilde Febrer – il y avait même 2 enfants de 7 ans, dont la fille de Jean My qu’on aperçoit.

.

.

.

.

A la contre-basse Pascal Sarton. Nous avons découvert que nous étions presque voisins… et qu’il passait très souvent en vélo près du Mille Feuilles. Il est bien sur le bienvenu !

.

.

.

Et enfin à la guitare, Ninine Garcia.

.

.

.

.

.

Nous avons tous été emportés. Certains passages nous ont pris aux tripes.

Ils ne nous ont pas laissé de répit, nous avons applaudi, dansé, swingué, ri, pleuré, sour, crié (pardon Benoist, notre voisin pour le bruit)… Beaucoup de bonheur et d’émotion !

Même dans mes rêves, je n’espérais pas une telle première 🙂

Et puis il a fallu arrêter,ranger les instruments, les tables, balayer, remettre le piano…

Tous sont partis à regret, certains ont commencé un cours de contre-basse.

.

.

.

La petite fille nous a dit qu’elle voulait revenir au Mille Feuilles pour le même concert, qu’elle aimait trop cet endroit…

Imaginez le bonheur d’entendre ça ! Ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants ?

Alors nous avons décidé d’exhausser ses voeux, au moins partiellement. Ce ne seront pas les mêmes musiciens mais d’autres et dans un genre un peu différent.

Ce sera le 13 mai, vendredi 13 😉

A suivre… Guettez le prochain billet, il y a déjà beaucoup de places réservées… Forcément ceux qui étaient là ont réservé le soir même ou le lendemain matin !

Publicités