Je n’y croyais plus…

Ce sera une ouverture en 2 temps : Mille Feuilles ouvre les espaces librairie et  salon de thé mardi 1er Mars à 10h30.

Le restaurant attendra samedi pour nous permettre d’organiser un diner de test jeudi auquel sont attendues toutes les personnes qui nous ont aidées.

Il reste encore

– la façade à peindre avant mercredi pour permettre la pose de l’enseigne mercredi, j’ai fait la première couche de nuit, ce soir,

– L’évier du bar à poser, le lave-verre à mettre en service, le bar à vernir

– des 1/4 de ronds ou des plinthes à poser, mais je crois qu’on ouvrira sans…

– des commandes à passer… Beaucoup de commandes à passer… Nous avons déjà consommé plus de la moitié de la 1ère commande de café, tellement il est bon !

– le système de filtrage et de gazéification d’eau à commander et faire installer,

– quelques livres à ranger, les aménagements de vitrine, une étagère à acheter car il y a trop de livres.

– faire tous les affichages obligatoires : interdit de vendre de l’alcool aux mineurs, interdit de fumer…

– pour le fun, je vois l’assureur mardi 1er à 10h45… Il était temps. Non pas que je n’étais pas assurée mais c’est toujours un peu « compliqué ». Il y a le devis et puis après le contrat officiel et les règles changent en 7 mois !

Un rien d’ici mardi !

Pour rappel, Mille Feuilles c’est 75 m2 de librairie, plus de 7 000 livres, 75 m2 de restaurant, une capacité d’une quarantaine de personnes, une ouverture du mardi au dimanche de 10h30 à 19h, sauf le dimanche 15h pour avoir un peu de temps pour profiter des espaces verts ! Et 2 soirées les vendredi et samedi, normalement consacrées à l’animation le vendredi et à des petits plats plus travaillés le samedi soir.

Dès demain je vous envoie un flyer à afficher ou à donner à tous vos proches, collègues, proches, amis, ennemis, parents, enfants… Je compte sur vous pour relayer notre message d’ouverture. Nous avons déjà eu un article dans le livre Hebdo du 18 février : « Bièvres nous concocte un Mille Feuilles ». Evidemment il s’agit d’une presse très spécialisée mais cet article nous a amené la visite de collègues de St Quentin. Nous nous sommes fait une joie de leur faire faire le tour du propriétaire, comme à tous les visiteurs d’ailleurs. Ils n’ont pas pu rester déjeuner, mais ont découvert le lieu et la terrasse avec des grands « Ah, oui… »

A demain pour le flyer !

Publicités