Comme je trouvais que les choses étaient trop faciles, aujourd’hui j’ai décidé de me mettre un petit « handicap ».

J’ai déchargé des cartons de carrelage, pas du carrelage de mémère, du 30*60,  un carton doit bien faire 6-7 kg ; au 6ème carton, j’ai raté une marche, je me suis étalée le carton en main, il m’a écrasé les doigts ; évidemment ça faisait très mal, en plus il faisait très froid, ce qui optimise la douleur ; j’ai demandé à mon électricien de m’enlever les gants, pas possible pour moi, trop mal, trop peur… le bout des doigts n’étaient pas génial alors le plombier m’a emmené aux urgences de Meudon Laforêt ; Résultat : 4 doigts cassés, les 2 majeurs et les 2 annulaires. Pas mal pour une première fois. La dernière phalange est cassée en petits morceaux.

Maintenant j’en ris, avec les calmants et les attelles… Ca va pas être facile de peindre, ranger des livres, monter des meubles… Hi Hi… Faut bien trouver des trucs pour faire faire aux autres 🙂

On m’a dit que mon blog manquait de photos, alors en voici une !

4 doigts cassés

A la clinique, on m’a demandé s’il me fallait un arrêt de travail, si c’était un accident du travail, quel était mon travail… ben non, pas d’arrêt, ben pas vraiment un accident du travail, et mon travail… Je sais plus bien !

Pour que la vie ne soit pas un long fleuve tranquille… Faut bien prendre quelques risques ! Et puis ce ne sont que 4 doigts, cela aurait pu être les 2 poignets ! J’ai encore la pince, je peux taper sur mon clavier, j’ai même réussi à faire le taxi pour les enfants… le frein à main doit vraiment disparaître et la marche arrière avec la piqûre c’est vraiment pas une bonne idée… Je vais écrire à Citroën 🙂

Et puis je suis pas violoniste. Et comme les travaux ont du retard, je serai réparée avant d’ouvrir. En conclusion, plutôt une expérience enrichissante !

Donc, je réitère, si le pinceau vous démange, n’hésitez pas j’ai un rouleau en rab…

L’éclopée

Publicités