Pour y être, on y est ! Ciel ouvert ! Sol éventré ! Les visiteurs sont surpris… Non, ébahis ! « Ca ne te  déprime pas ? », « Tu ouvres quand ? »

Comment être déprimée ? Les travaux que j’ai tant attendus ont commencé, en plus importants que prévus, mais avec l’aide, conséquente, du propriétaire, alors, forcément, je suis contente 🙂

Pour que vous vous fassiez vous-même une opinion, j’ai fait quelques photos.

Les couvreurs ouvrent le chantier

A ciel ouvert… Pas très longtemps, les 2 couvreurs travaillent vite, bien et dans la bonne humeur.

Nous avons récupéré 2 très belles poutres en chêne. Je ne sais pas encore à quoi elles serviront, des idées : montants de rayonnage, linteau de la porte des nouvelles toilettes…


Vue sur le ciel

Poste de travail avec vue

Travailler sur un toit ça doit être dur quand il pleut mais quand il fait beau comme aujourd’hui… Qu’en pensez-vous ? Vous êtes nombreux à avoir cette vue de votre bureau ?

C’est la même entreprise qui a fait la toiture de l’immeuble au début de l’année. Les ouvriers m’ont avoué être restés 1/4 d’heure à regarder la vue la première fois qu’ils sont venus 🙂

Ils ne ratent pas un pique-nique sur la terrasse le midi.

Il faudra penser à enlever l’échafaudage, ça fait désordre !

On a fait un peu de gravats.


Chéri, J'ai oublié de descendre la poubelle

La première benne part demain, une autre doit suivre. Pas besoin de s’inscrire dans une salle de gym : 1h30 de gravats matin et soir, le premier jour j’ai eu des courbatures et puis on s’y fait ! J’ai bien proposé qui passaient devant le Mille Feuilles pour aller à la gym de venir porter quelques seaux de gravats mais je n’ai pas eu de succès, pourtant, c’est gratuit !

Demain il va falloir faire vite pour remplir la 2ème benne car elle doit repartir le soir même pour laisser la place libre pour le pressurage des pommes !

Pourtant, il y a de quoi faire.

Sol éventré !

Fais attention où tu mets les pieds !

Voici le sol qui doit être cassé, il a une histoire : Si le sol s’écroule car les poutres en bois se sont vermoulues dans la cave, laissez les gravats dans la cave, mettez quelques étais au cas où, posez une planche d’agglo sur des bastings de bois, carreler, et voilà la cave est recouverte… S’il reste un trou dans un coin, ce n’est pas grave, mettez un peu de bazar devant… Et puis après ouvrez au public, il pourra même faire des claquettes ! Avec le propriétaire, nous avons préféré refaire ce rafistolage.

J’ai pris la photo ce matin, je n’ai pas pensé à en refaire une le matin. Imaginez,  le sol de la future salle littérature ouvert sur la cave sur 10 m2 !


Après vous... Je n'en ferai rien...

Après le toit ouvrant, la piscine intérieure. Et avec ça un plongeoir du 1er étage et pour les téméraires du 2ème : les escaliers non utilisés ont aussi été retirés, ils appuyaient sur le fameux trou, ils n’étaient plus utilisés mais pesaient leur poids et n’étaient pas vraiment condamnés…

Décidément le Mille Feuilles, toit ouvrant, piscine intérieure, plongeoir géant, c’est grand luxe…

2ème visite de chantier demain matin avec tous les corps d’état. J’espère avoir une meilleure idée des délais et donc de la date d’ouverture. Noël or not Noël ?

Publicités