Je vous dois aussi un petit avancement des « travaux ».

Il y a 10 jours, j’ai passé une journée avec l’architecte pour qu’il prenne des côtes et surtout pour imaginer l’idéal… On est très fort, vous pouvez nous faire confiance, Pierre-Yves a une longue expérience des librairies et déborde d’imagination. Ce sont les moyens techniques et financiers qui contraindront nos délires ! Mais dans l’idée, nous voudrions que les terrasses et surtout la vue soient visibles dès l’entrée, même avant, à travers les vitrines : transparence et verdure. Si je n’avais pas de contraintes, j’aimerais que l’on voit le cuistot travailler, que la cuisine soit vitrée. Il faut après gérer les aspects réglementaires : normes incendie, accès handicapés, dans une vieille maison avec plein de marches partout, c’est d’une simplicité… Hum, hum…

Du côté paperasse, je dois créer la société, une EURL, ouvrir un compte en banque, réserver le nom choisi, acheter le nom de domaine, finir de débloquer certains fonds, continuer à chercher des aides surtout pour la librairie, pour m’aider à payer le fond de livres, boucler l’étude de marché de la librairie pour mon dossier, finaliser le CA de la librairie en fonction de cette étude et de la superficie qui lui sera attribuée en fonction du travail de l’architecte… Et puis 2 ou 3 autres petites choses que j’ai du oublier 🙂

Pour le reste, je suis à la recherche de plein de choses :

– du mobilier pour les terrasses car celui existant rouille et tâche le carrelage pourtant neuf. J’aime beaucoup celui de Fermob, c’est juste un peu cher mais les couleurs sont superbes et la qualité tip-top.

– du mobilier pour la salle de restaurant, en enlevant les nappes j’ai découvert que ce n’était pas des vraies tables mais des plateaux de contreplaqués… Et je n’aime pas les nappes, il faut les laver, ce n’est pas écolo et on perd un temps précieux pour lire ou cuisiner ! Alors l’idéal serait la récup et l’huile de coude… Alors si vous connaissez des tables, des étagères sympa à donner ou à vendre pas cher ou si vous aimez bricoler, n’hésitez pas…

– un cuistot, c’est bien il est coincé entre les tables de jardin, les tables du restaurant et peut-être les théières… C’est bien sur hyper important mais tant que je n’ai pas la date d’ouverture… qui n’est pas toute proche… Je n’engage pas de vrai recherche autrement que par le bouche-à-oreille. Alors si vous connaissez un ou une cuistot, motivée, qui aime cuisiner du frais, changer souvent ses recettes, se renouveler TRES souvent, qui aime éventuellement lire (tant qu’à faire, ça crée une motivation), qui est convaincu par le BIO (c’est mieux mais pas rédhibitoire, je serai convaincante), alors envoyez-le/la moi !

– des théières et de belles tasses pour le salon de thé

et pleins d’autres choses, je vous en reparlerai.

Publicités