Ca y est, je sais tout… Enfin ce qu’on peut apprendre en 10 jours !

Je conseille vraiment cette formation à tous ceux qui veulent se lancer dans cette profession, elle est très complète et est réalisée par des professionnels : libraire, comptable, sociologue, éditeurs et architecte. Nous avons eu la chance d’être un petit groupe homogène qui s’est soudé au fil des jours sur la même envie de créer une librairie. Alors si l’envie vous prend (pas à Bièvres ni dans les environs proches :-)), rendez-vous sur http://www.infl.fr/fc_catalogue.html.

Sur 9 projets, au moins 5 proposent une activité complémentaire :

  • Clotilde va ouvrir le 1er juillet un salon de thé –  librairie à Rouen, on pourra y trouver tout ce qui tourne autour du thé, café, sucre et cacao, dégustation, vente au détail et livres. Faites un détour par Rouen si vous êtes à côté.
  • Les projets de mes autres compagnons de formation ne sont pas autant avancés, je resterai donc discrète : il y a une librairie enfantine – magasin de jouets, un café-BD/magas/comics, une librairie – café ou salon de thé avec beaucoup d’animation pour être conviviale, une librairie – salon de thé – bien-être – Bio… Et bien sur mon projet de resto-librairie-salon de thé !

Je ne manquerai pas de vous informer de l’ouverture de leur librairie car l’entraide est certainement une qualité à développer dans cette profession pour survivre face aux grandes surfaces, aux FNAC et autres grands magasins spécialisés, et surtout à Amazon et bientôt Google ou Apple avec le livre numérique. Si vous voulez continuer à trouver des librairies dans vos quartiers ou lors de vos flâneries dans Paris ou pendant vos vacances, achetez vos livres en librairie ! Vous défendrez en même temps les petites maisons d’édition et la création car un livre (comme un film d’ailleurs) n’a pas toujours un succès immédiat ou a besoin d’être « découvert », c’est le cas de Samuel Beckett ou de Anna Gavalda. La loi Lang (prix unique) permet au libraire de se défendre sur un terrain différent du tarif même si la remise qu’il obtient est aussi dépendante du volume vendu.

La semaine prochaine, je pars en formation licence IV, une autre histoire, bien différente. Cette licence me permettra de vous servir de bons petits vins de producteur Bio de préférence mais pas seulement ou une bière sur la terrasse pendant que vous lirez le dernier coup de coeur de la libraire.

Pour vous éviter toute déception, je vous rappelle que l’ouverture n’est pas prévue avant l’automne, les travaux sont assez importants, ils nécessiteront des autorisations donc des délais d’instruction… Et oui il faut encore un peu de patience !

Encore merci pour tous les encouragements que je reçois chaque jour et pour toutes vos propositions. Je ne vais pas tarder à me décider, je vous enverrai avant la liste de vos propositions.

Publicités